Palmarosa

Originaire de l’Inde, cette herbe vivace se cultive en Afrique, Java et Madagascar.

Nom botanique : Cymbopogon martinii (Roxb.) Will. Watson var. motia Parties utilisées : Parties aériennes Mode d’obtention : Distillation à la vapeur d'eau Famille : Poacées

Particularité de la plante : Le palmarosa est aussi appelé « géranium des Indes ». Très haut, il présente de longues feuilles étroites et des inflorescences aux extrémités. C’est une herbe non toxique, non allergisante et non irritante.

Arôme : Citronné, frais, dégage un peu d’amertume et d’acidité, mais très agréable.

Principaux composants : - Géraniol (72,00 à 84,00%) - Géranyl acetate (3,00 à 20,00%)

Allergènes : Limonène, Linalol, Géraniol, Citral, Farnesol.

Précaution d’emploi : Aucune contre-indication aux usages et doses physiologiques recommandés.

Propriétés thérapeutiques principales : - Anti-bactérienne à large spectre. - Anti-virale. Anti-fongique. - Utérotonique (facilite l’accouchement).

Indications principales : Grâce à ses qualités anti-infectieuses non agressives, on l’utilise surtout en massages, chez les personnes sensibles, les enfants à partir de 03 ans, dans le traitement des infections respiratoires (rhinites, rhinopharyngites, sinusites, bronchites, otites…), des infections intestinales, des infections urinaires et vaginales. Que ce soit des infections bactériennes, virales ou mycosiques. Grace à son action tonique sur l’utérus et sa douceur d’utilisation elle est recommandée pour faciliter un accouchement (en massage, après dilution dans une huile végétale).

Propriétés et indications thérapeutiques secondaires : - Cardiotonique légère. - Stimulante lymphatique. Elle a donc un effet anti-fatigue, légèrement stimulant. Elle s’utilise en mélange pour effectuer un drainage lymphatique.

Conseils d’utilisations : Usage interne : Peu utilisé.

Usage externe sur la peau : On peut l’utiliser pure en onction localisée ou diluée jusqu’à 50 % dans une huile végétale et en massages étendus.

En diffusion : Sa délicieuse odeur fleurie aseptise et désodorise les locaux.

Associations possibles : Les huiles essentielles de Lavande, Géranium, Ciste, Laurier, Bois de Rose, Cèdre, sur la peau. Celles de Lavandin, Pin, Sapin, en diffusion atmosphérique.

Conseils soins de beauté : 01 goutte d’huile essentielle de Palmarosa dans votre crème ou dans votre huile de beauté après le bain.

Elle permet un nettoyage des impuretés de la peau, une meilleure régularisation de la sécrétion de sébum.

Elle aide à l’hydratation, la régénération des peaux sèches et dévitalisées. Pour une huile corporelle exceptionnelle : associer l’huile essentielle de Palmarosa, de Bois de Rose, Géranium, Lavande en dilution dans une huile végétale (un mélange de : un tiers d’huile de jojoba, de noyaux d’abricot et de noisette). Compter 02 ml de chacune des huiles essentielles pour 60 ml d’huile végétale.

Le petit plus : Pour traiter naturellement et en douceur de nombreuses maladies de peau dues à des mycoses (ou à des bactéries), utiliser le mélange suivant. Il est efficace, doux pour la peau et stimule aussi sa régénération : 01 ml d’huile essentielle de Palmarosa + 01 ml d’huile essentielle de Lavande vraie + 01 ml d’huile essentielle de Géranium rosat bourbon + 0,5 ml d’huile essentielle de Tea Tree + 0,5 ml de Camomille noble + 25 ml d’huile végétale de jojoba et 21 ml d’huile végétale de rose musquée du Chili. Appliquer doucement quelques gouttes du mélange plusieurs fois par jour.




15 vues

Posts récents

Voir tout