Propriétés des huiles essentielles

Chaque Huile Essentielle peut avoir de multiples fonctions mais elle possède cependant une indication majeure due à l'importance éminente d'un principe actif ou chémotype.



La connaissance des propriétés bénéfiques des essences de plantes est une science ancienne. Il y a 4000 ans à Babylone pour lutter contre les épidémies on brûlait du cyprès et on pense que la distillation serait née en Perse 1000 ans avant notre ère. Les huiles essentielles furent redécouvertes par le chimiste M Gatefossé en 1928.


Celui-ci plongea, par réflexe, sa main brûlée lors d'une explosion dans le premier liquide à proximité. Suite à la guérison rapide et sans infection de sa brûlure il s'intéressa aux propriétés de ce liquide, il s'agissait de l'huile essentielle de lavande !

Dans chaque huile essentielle existe des pouvoirs cachés permettant de soigner le corps et d'affecter subtilement nos émotions. Vous découvrirez que les huiles essentielles peuvent améliorer notre quotidien et fournir des solutions intéressantes aux nombreux problèmes engendrés par notre société.


 

Les principales propriétés :

Chaque Huile Essentielle peut avoir de multiples fonctions mais elle possède cependant une indication majeure due à l'importance éminente d'un principe actif ou chémotype.


L'usage des Huiles Essentielles réduit les atteintes virales et microbiennes, réduit l'oxydation des cellules et augmente la vitalité de l'organisme dans ces flux vitaux.


Les huiles essentielles pures ou correctement diluées dans un produit dispersant, pénètrent rapidement dans les tissus (20 minutes après une onction cutanée d'H.E, l'analyse de sang démontre sa présence dans la grande circulation), sans provoquer des phénomènes indésirables.

Elles apportent à notre organisme, les concentrés de la nature les plus précieux pour rétablir ou conserver l'équilibre indispensable à notre santé : Désodorisantes, parfumantes, antiseptiques, protectrices, respiratoires,...


En diffusion dans l'atmosphère ou diluées dans les produits de nettoyage, les huiles essentielles désinfectent, désodorisent et parfument agréablement et naturellement l'air que vous respirez.

Elles débarrassent l'air ambiant des germes pathogènes, cette pratique régulière prévient des affections microbiennes en renforçant les défenses immunitaires.


 

La diffusion, un confort et une hygiène de vie incomparable :

De nombreux travaux ont montré les propriétés antiseptiques et bactériologiques de certaines huiles essentielles.


Dans son livre l’Aromathérapie, le docteur J.VALNET nous dévoile les résultats de nombreuses expériences menées depuis plus de 100 ans. (Les premières recherches sur le pouvoir antiseptique des huiles essentielles datent de Chamberland en 1887 !.)


Les travaux de Morel et Rochaix ont montré que les vapeurs d’huiles essentielles de citron ont des propriétés antiseptiques et bactéricides incomparables, elle neutralise le méningocoque en 15 mn et le pneumocoque en moins de 3 h.


Une expérience également très intéressante est celle menée par le Pr. Griffon qui étudia l‘activité antiseptique d’un mélange d’huiles essentielles pour la purification bactériologique de l’air. Il constata que la diffusion de ce mélange dans l’atmosphère a détruit en 1/2 h, 100% des moisissures et staphylocoques et 98% des colonies microbiennes.


Il faut quand même savoir que si dans une forêt vous n’avez seulement que quelques germes microbiens au m3, un appartement Parisien peut en contenir plusieurs dizaines de milliers et plusieurs millions sur un m2 de moquette !


Le docteur Bildault dans ses observations cliniques a confirmé que la désinfection de l’air par diffusion d’huiles essentielles a une action thérapeutique préventive sur les malades et une action germicide sur certains bacilles.


L’ activité antigénétique (s’oppose et tue les germes microbiens) se retrouve aussi bien en diffusion qu’en contact direct avec des huiles essentielles, mais toutes les huiles n’ont pas la même efficacité.


Dans les plus performantes on y retrouve bien sûr, le citron, le thym, la lavande, le niaouli, l’eucalyptus, le romarin. Tous ces professeurs, docteurs ou chercheurs ont donc mis en évidence scientifiquement, un constat établi depuis des millénaires !


 

Synergies :

Lorsque vous mélangez des huiles essentielles, vous allez les faire entrer en synergie. L'expérience a démontré que le pouvoir thérapeutique de plusieurs huiles est supérieur à une seule (l'union fait la force !). Le fait d'associer 02 ou 03 huiles de propriétés voisines va créer un mélange synergique plus puissant mais également différent.


 

Attention aux huiles essentielles !

Généralité :

Etant de véritables concentrés des forces vivifiantes, apaisantes et fortifiantes de la nature, elles ont des qualités thérapeutiques très puissantes et sont donc à utiliser avec modération et précaution.


1. Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les muqueuses ou sur les yeux.

2. La majorité des H.E. ne doivent pas être appliquée pures sur la peau mais diluées dans une huile végétale comme l’amande douce. (Sauf indication, ne pas dépasser une concentration de 5%, soit 100 gouttes pour 10cl).

3. Certaines H.E. peuvent être irritantes pour les peaux sensibles ou créer une réaction allergique. En cas de doute testez là par l’application d’un patch. (1 goutte d'huile dans 01 cuillère d'huile végétale, appliquez à la pliure du bras, laissez agir 24 h, si réaction abandonnez cette huile).

4. Certaines huiles sont photos sensibilisantes (orange, bergamote, citron et mandarine). ne pas s'exposer au soleil après application.

5. D'une manière générale, nous déconseillons l'usage d'huiles essentielles pour les femmes enceintes et les sujets épileptiques, les personnes ayant des problèmes de cœur ou des pathologies graves.

6. Pour l'emploi des huiles à objectif thérapeutique, nous vous conseillons de consulter un médecin aromathérapeute.

7. Excepté en cuisine où le dosage sur des corps gras dans des sauces, des crèmes et des desserts est infime, l'ingestion des huiles essentielles relève exclusivement de la médecine.


 

Enfants :

1. Elles doivent être tenues hors de leurs portées.

2. Dans une chambre de bébé ne pas diffuser plus de 10 mn et seulement quand il est absent.

3. Vous pouvez les utiliser en diffusion ou pour le bain.

Pour le bain toutes les huiles ne sont pas utilisables, il faut également réduire les quantités :

- De 3 mois à 12 mois : lavande, pamplemousse (2 gouttes)

- De 1 à 5 ans : lavande, pamplemousse, citron, géranium, palmarosa (de 3 à 5 gouttes)

- De 5 ans à la puberté : Toutes les huiles considérées sans danger (de 5 à 8 gouttes)


Garanties de qualité des huiles essentielles :

Les huiles essentielles ont une entité biologique dont la composition relève d'une synergie vivante opérée par la nature. Afin d'en tirer le maximum de bénéfices, choisissez des essences 100% pures et naturelles, bannissez celles d'origine synthétique. Une essence de synthèse est dangereuse.


Les huiles essentielles apportent des résultats exceptionnels dans tous leurs domaines d'applications. Leurs vertus sont déterminées par leur qualité qui est la somme de plusieurs facteurs :

1. la qualité des plantes sauvages, cueillies hors de la pollution ou issues de culture biologique certifiée, exemptes d'impuretés, et riches en énergie. La concentration finale du produit implique une recherche de pureté maximale, sans trace de pesticides, de désherbants, de radioactivité, ni de métaux lourds .

2. la reconnaissance botanique (nom latin) qui précise l'espèce botanique et évite les confusions. ("Eucalyptus", il existe plusieurs centaines de variétés)

3. la partie de la plante dont l'huile est extraite (racine, feuille, fleur, graine) : D'un oranger, on peut extraire une huile essentielle de la feuille, de la fleur ou du zeste ; leurs propriétés sont très différentes et elles n'ont pas le même usage.




16 vues

Posts récents

Voir tout